Comment remplir vos mangeoires pour nourrir les oiseaux

Dans une étude effectuée en 2013, on notait qu’au Québec, 20% des ménages avaient effectué des achats visant à abriter ou nourrir les oiseaux.

Plusieurs types de nourriture peuvent être offerts pour attirer les oiseaux dans votre cour. Comment s’y retrouver et comment s’assurer d’offrir à la fois, une nourriture saine et qui rencontre leurs besoins énergétiques.

Meilleures graines pour nourrir les oiseaux

Brome Bird Care Inc., une entreprise familiale québécoise, fabricant des mangeoires Squirrel Buster et leader dans ce domaine, recommande la graine de tournesol noire, la nourriture préférée de la plupart des espèces qui fréquentent les jardins. Plus de 42 espèces d’oiseaux s’en nourrissent. Elle contient 20% de protéines et 51% de lipides. Son amande constitue 70% du volume alors que celle du tournesol rayé en constitue seulement 55%. Les petits oiseaux ont plus de facilité à l’ouvrir pour en extraire l’amande.

Nourrir les oiseaux avec les graines

Le maïs

Le maïs est surtout riche en glucides (74%). C’est une nourriture peu dispendieuse à offrir, soit en épi entier séché ou sous forme de grains concassés. Ces derniers doivent être offerts dans une mangeoire à l’épreuve de l’eau, car ils ont tendance à «prendre en pain» dès qu’ils sont détrempés. Il faut cependant savoir que c’est le grain préféré des pigeons et oiseaux noirs qui, attirés en grand nombre, risquent de perturber vos activités extérieures et d’importuner vos voisins.

Le millet

Le millet blanc est riche en glucides (72%). Il est très apprécié par 23 espèces d’oiseaux dont les tarins, sizerins, juncos et bruants en migration.

Le chardon

Le chardon est une graine au coût élevé mais sa valeur nutritive est intéressante avec 18% de protéines et 35% de lipides. Pour éviter le gaspillage, il faut utiliser une mangeoire-silo aux ouvertures très étroites. Un ramasse-graine est conseillé pour éviter que le chardon ne tombe au sol. Plus de 16 espèces d’oiseaux en sont friands dont les chardonnerets, les tarins et les mésanges.

Nourrir un chardonneret

Photo : Camille Dufresne

Les arachides

On peut offrir des arachides non salées. Écalées et en morceaux, elles feront le délice des petits oiseaux comme les mésanges, les pics et les sittelles. Entières et en écales, elles attireront les plus gros oiseaux et surtout les geais bleus qui s’empresseront de vider votre mangeoire.

Nourriture à éviter

D’autres sortes de graines comme l’orge, l’avoine, le sarrasin et le lin sont offertes dans les magasins. Attention, car elles sont très populaires auprès des moineaux, étourneaux et pigeons qui peuvent rapidement s’assembler en grand nombre, faire fuir les autres oiseaux et devenir indésirables.

D’autres aliments pourraient vous sembler intéressants pour nourrir les oiseaux sauvages. Cependant, éviter les aliments suivants qui sont nocifs et même toxiques pour vos visiteurs.

Pas de pain

Le pain et les restes de pâtisserie ne sont pas compatibles avec leur métabolisme. Les aliments salés ou sucrés ou même cuits qui peuvent entraîner des problèmes de santé importants sont aussi à proscrire.

Et bien sûr, pas de produits laitiers, de légumes comme l’ail ou l’oignon ou tout autre aliment qui ne se retrouve pas dans la nature.

Les oiseaux ingurgitent également des particules dures comme du sable, du gravier fin qui agissent comme autant de meules pour broyer les graines à l’intérieur de leur gésier. Vous pouvez en répandre de petites quantités sur les plateaux.

Recommandations pour débuter

Si vous en êtes à votre première expérience, il est recommandé d’offrir une ou deux variétés de graines parmi les plus populaires dans des mangeoires séparées plutôt que d’offrir un mélange «tout usage». La compagnie Brome Bird Care propose d’ailleurs des modèles variés de mangeoires faciles à nettoyer et conçus pour durer toute une vie.

nourrir les oiseaux sauvages

Vous pourrez ainsi observer les préférences de vos visiteurs et éviter le gaspillage. Il faut cependant garder à l’esprit que même en hiver, par temps humide et lors de réchauffements, toute nourriture peut aisément se corrompre, surtout si elle est exposée à l’humidité. Il est donc préférable d’offrir les graines en petites quantités dans des mangeoires où elles peuvent rester au sec.

Par : Camille Dufresne 

Ilot Botanix février 2024Ilot Kubota octobre 2023Ilot Echo 2023

Articles similaires

Fleur pour attirer les colibris avec colibri butinant une fleur mauve

Tendances jardinage

24 fleurs pour attirer les colibris dans votre jardin

Comme ils sont mignons! Appelés aussi oiseaux-mouches, ces volatiles hélicoptères...
Inviter des oiseaux nicheurs au jardin

Tendances jardinage

Inviter des oiseaux nicheurs au jardin

De nombreuses espèces d’oiseaux peuvent fréquenter notre cour à différentes...
Oiseau dans un jardin nourricier en hiver tenant petit fruit rouge dans son bec

Tendances jardinage

Jardin nourricier: 8 fruitiers qui nourrissent vos oiseaux en hiver

Vous aimeriez renouer avec la nature et côtoyer une faune...

Tendances jardinage

Comment attirer les différents pollinisateurs au jardin

Quoi de plus agréable qu’un jardin qui vit au rythme...
geai bleu attirer les oiseaux en hiver

Tendances jardinage

Nos meilleures astuces pour attirer les oiseaux en hiver

Il est relativement facile de nourrir, abriter et abreuver les oiseaux...
Travaux pou

Conseils d'entretien de jardinage

Travaux d’automne dans un jardin d’oiseaux

L’automne est à notre porte. Déjà dans le jardin, une...