Bons choix de plantes pour nourrir les pollinisateurs au printemps

La baisse des populations de pollinisateurs est alarmante. Trop souvent prises pour acquises, les diverses populations de pollinisateurs ont urgemment besoin de nous.

Si fort heureusement les pissenlits sont acceptés comme offrande printanière, ils ne peuvent assurément pas tout combler. Beaucoup plus de diversité végétale est nécessaire pour nourrir les pollinisateurs au printemps. Heureusement, une panoplie de plantes à floraison printanière est disponible. Mais encore faut-il les connaître!

Bien planifier quoi planter

En avril et au début mai, la nourriture se fait rare pour les pollinisateurs. Tout juste sortis de l’hiver, ces derniers cherchent avidement de l’énergie calorique sous forme de nectar, et des pollens, pour assurer leurs besoins en protéines et en minéraux. Certains pollinisateurs sont à la recherche de nectar, d’autre de pollens et certains des deux, mais bref, tous cherchent des fleurs! Pour les aider, une planification judicieuse de nos plantations est nécessaire, car les plantes à floraison printanière doivent se planter une ou plusieurs années d’avance. On planifie également ses aménagements de façon à avoir toujours quelque chose en fleurs durant la saison estivale, afin de nourrir les pollinisateurs tout l’été.

La grande majorité des plantes à floraison printanière font leurs bourgeons floraux à l’automne, c’est pourquoi elles peuvent fleurir si tôt au printemps. Une fois en place, elles serviront de nourriture pour très longtemps, car ces plantes ligneuses ou herbacées sont vivaces. Il ne faut surtout pas s’imaginer que toutes les fleurs à offrir sont voyantes et colorées. Plusieurs fleurs printanières très prisées des pollinisateurs n’ont même pas de pétales. Les chatons de saule, les fleurs d’érables et de peupliers en sont de bons exemples. En fait, la floraison des arbres fournit la majorité de la nourriture des insectes pollinisateurs à leur réveil. C’est pourquoi il est important d’inclure cette nourriture essentielle dans nos aménagements.

Qui sont nos insectes pollinisateurs?

Plus de 350 espèces d’insectes regroupées principalement sous quatre familles tels les diptères, les coléoptères, les lépidoptères, et les hyménoptères forment la grande panoplie de pollinisateurs. Ces derniers sont responsables de la pollinisation d’environ 70 % des fruits, des légumes et des graines que nous consommons. On estime que 35 % de la production agricole mondiale dépend des pollinisateurs. Il faut donc avoir une bienveillance particulière envers eux et leur fournir de la nourriture appropriée et surtout au printemps… alors que cette dernière se fait rare pour eux.

Quelles plantes pour nourrir les pollinisateurs au printemps?

Une grande sélection de plantes à floraison printanière est disponible pour nourrir les pollinisateurs dès l’arrivée des beaux jours.

Arbres et arbustes

Les saules, les érables et les peupliers fournissent une quantité impressionnante de nourriture pour nourrir les pollinisateurs au printemps. Si leurs fleurs nous apparaissent peu intéressantes, elles font pourtant partie des vrais premiers repas de bon nombre d’insectes. Il ne faut surtout pas les négliger dans un espace pensé pour nourrir nos amis les pollinisateurs! Par la suite, les fleurs des arbres fruitiers prendront la relève.

Bons choix

  • Amélanchier
  • Arbres fruitiers (pommiers, pommetiers, pruniers, etc..)
  • Aulne*
  • Bleuetier
  • Bouleau*
  • Cerisier à grappes
  • Cornouiller
  • Érable*
  • Gadellier
  • Gainier du Canada
  • Noisetier
  • Peuplier*
  • Prunier
  • Saule*
  • Sureau

*Floraison très hâtive

Bulbes

Le chionodoxa, également appelé Gloire des neiges, est un bulbe méconnu de la plupart des jardiniers. De toutes les plantes bulbeuses printanières, il s’agit de ma favorite pour les pollinisateurs. Elle fleurit très tôt au printemps et disparait totalement au début de l’été. Son cycle court permet sa culture sous les arbustes et un peu partout dans les plates-bandes, car les petits bulbes ont le temps de refaire leurs réserves de photosynthèse avant la sortie des feuilles de la plupart de nos végétaux. De plus, la Gloire des neiges se naturalise facilement, sans jamais être envahissante. Il est possible de l’implanter tout simplement en lançant ses semences aux endroits voulus. Bref, une plante à découvrir, car les pollinisateurs en raffolent!

Bons choix

  • Chionodoxa
  • Crocus
  • Perce-neige
  • Puschkinia
  • Scille

Plantes annuelles et vivaces

En raison des risques de gels, il faut oublier la majorité des plantes annuelles au printemps : c’est une évidence! Toutefois, cette catégorie de plantes représente un apport considérable de nourriture pour les pollinisateurs en milieu urbain et il ne faut pas les oublier, car elles feront partie de la relève à la fin mai. Il faut toujours garder en tête que grâce à leur longue période de floraison, les plantes annuelles riches en nectar et pollen deviennent les sources de nourritures les plus efficaces pour les petits espaces urbains. Du côté des plantes vivaces, certaines options sont idéales pour nourrir les pollinisateurs au printemps!

Bons choix

  • Ancolie du Canada
  • Arabette
  • Aubriète
  • Primevère
  • Pulmonaire
  • Sanguinaire
  • Violette vivace

Pelouse

Certaines plantes d’un gazon diversifié vont fleurir en complément des pissenlits. C’est le cas du lierre terrestre et du trèfle. Le lierre terrestre, très apprécié des pollinisateurs, a l’avantage, dû à sa croissance rampante, de conserver plusieurs fleurs après la tonte. Les crocus, les chionodoxa et les puschkinia s’implantent facilement dans le gazon et auront amplement le temps de refaire leurs réserves avant la première tonte effectuée après la floraison des pissenlits.

Prendre soin des pollinisateurs est une responsabilité collective. Que ce soit par la conception d’un jardin pour les appâter, par la vulgarisation de leurs importances ou par le développement d’un regard plus aiguisé sur les végétaux qui nous entourent et leurs bienfaits. Tout un chacun peut y contribuer!

Le saviez-vous?

Il existerait environ 26 000 espèces d’insectes au Québec, mais rassurez-vous, moins de 1 % d’entre eux sont, ou peuvent être, considérés comme une nuisance pour l’homme ou ses activités. Ce qui veut dire que seulement un très petit groupe d’insectes nous donne une mauvaise perception de 99 % des autres et que plus de 350 contribuent à la pollinisation des végétaux.

Les abeilles ont un comportement que l’on nomme « constance florale ». C’est-à-dire qu’elles vont privilégier butiner seulement une espèce de fleur au cours d’un même voyage. Ce qui explique pourquoi elles apprécient les massifs d’une même espèce florale.

Certaines fleurs ne produisent pas de nectar, mais sont visitées que pour leur pollen. C’est le cas du peuplier, des pins et des peupliers.

Engrais liquides pour plante de Les Sols IsabelleIlot Kubota octobre 2023Ilot Echo 2023

Rédigé par :

Claude Vallée est un collaborateur de Du jardin dans ma vie

Claude Vallée

Agriculture urbaine et durable, horticulture ornementale, environnementale et nourricière

En savoir plus

Articles similaires

Tendances jardinage

Comment attirer les différents pollinisateurs au jardin

Quoi de plus agréable qu’un jardin qui vit au rythme...
Fleur pour attirer les colibris avec colibri butinant une fleur mauve

Tendances jardinage

24 fleurs pour attirer les colibris dans votre jardin

Comme ils sont mignons! Appelés aussi oiseaux-mouches, ces volatiles hélicoptères...
Oiseau dans un jardin nourricier en hiver tenant petit fruit rouge dans son bec

Tendances jardinage

Jardin nourricier: 8 fruitiers qui nourrissent vos oiseaux en hiver

Vous aimeriez renouer avec la nature et côtoyer une faune...
Asclepiade pour attirer les Monarques

Conseils d'entretien de jardinage

L’asclépiade, une plante essentielle à la survie des Monarques

On a tous un souvenir d’enfance avec l’asclépiade; plus précisément...
Fleurs à planter pour attirer les abeilles

Tendances jardinage

Planter des fleurs pour sauver les abeilles

Le déclin des abeilles et des autres insectes pollinisateurs est...
Pollinisation

Conseils d'entretien du potager

Tout savoir sur la pollinisation

La pollinisation, c’est tout à fait naturel. Mais que sait-on...