Comment éloigner les animaux du potager et du jardin

Les rongeurs et les cervidés, aussi adorables soient-ils, deviennent beaucoup moins mignons lorsqu’ils déciment nos rangs de carottes et de patates. Comment faire pour repousser les bêtes à poils sans les blesser? Pas d’inquiétude, on vous présente des méthodes efficaces et naturelles pour éloigner les visiteurs inopportuns de vos futures récoltes.

Cultiver des plantes qui déplaisent aux animaux

Les animaux, tout comme nous, ont leurs préférences alimentaires! Pour de simples raisons de survie, les cerfs et les rongeurs ont tendance à éviter les plantes toxiques. Ils évitent aussi les végétaux à sève laiteuse ou aux arômes intenses. Les fines herbes, comme la menthe, ou le raifort, au goût très fort, ne leur plaisent donc pas.

En intégrant des plantes qui déplaisent aux animaux dans votre jardin, vous diminuerez les chances qu’ils s’y attardent. Voici des végétaux que les animaux évitent en général.

Légumes qui éloignent les indésirables

Au fil du temps, les jardiniers ont sélectionné les meilleurs plants : goûteux, sucrés et moins coriaces. Évidemment, ces caractéristiques plaisent aussi aux animaux ! On a donc, sans le vouloir, éliminé les défenses naturelles des légumes. Quelques espèces font tout de même exception :

  • Artichaut
  • Asperge
  • Courge (citrouille, zucchini)
  • Concombre
  • Oignon
  • Poireau

Fines herbes qui repoussent les bêtes

L’odeur et le goût prononcé des fines herbes sont un répulsif naturel contre les bêtes à poils ; pensez à les ajouter à vos aménagements ! Les fines herbes suivantes seraient particulièrement efficaces :

  • Aneth
  • Anis
  • Estragon
  • Bourrache
  • Ciboulette
  • Fenouil
  • Lavande
  • Menthe
  • Origan
  • Persil
  • Raifort
  • Romarin
  • Rue
  • Sarriette
  • Sauge officinale
  • Thym

Plantes qui résistent aux animaux

Une foule de plantes ornementales sont rarement consommées par les animaux. Voici quelques exemples bien connus :

Liste des plantes qui éloignent les animaux de votre jardin

Il y a toutefois des limites à cultiver seulement les espèces qui n’attirent pas les animaux. L’instinct de survie est puissant et les bêtes préféreront manger des plantes qu’ils n’aiment pas plutôt que de se laisser mourir de faim. Vous pouvez alors utiliser des solutions complémentaires qu’on sépare en deux catégories : les « effaroucheurs » et les barrières physiques.

Chevreuil qui mange les plantes d'une plate-bande résidentielle

Effrayez vos visiteurs

Craintifs de nature, les animaux sauvages ont tendance à prendre la fuite devant des mouvements, odeurs et sons suspects. Les « effaroucheurs » peuvent donc prendre plusieurs formes ; certains faits maison et d’autres achetés. On vous en présente d’ailleurs quelques-uns dans cette capsule. Attention toutefois ! Vos visiteurs réaliseront éventuellement qu’il n’y a pas de danger réel derrière votre subterfuge. Le secret est donc de les utiliser en rotation ; une nouvelle surprise aux deux semaines !

Quelques répulsifs à ajouter à votre arsenal : musique forte, œufs pourris, savons parfumés, naphtaline, faux hiboux, urine de prédateur. Le plus efficace reste toutefois un arroseur muni d’un détecteur de mouvement ! Les exemples d’« effaroucheurs » faits maison sont nombreux sur le Web et une recherche rapide vous permettra de mettre en pratique d’autres idées.

Clôturez votre jardin

Pour vous protéger des intrus et éloigner les ravageurs tout en douceur, la méthode la plus efficace, mais aussi la plus dispendieuse, est de tout simplement d’installer une barrière physique. Différents types de clôtures fonctionnent pour différents animaux. Il vous faudra donc cibler le visiteur indésirable !

Clôture pour lapins

  • Maille de 2,5 cm
  • 60 à 90 cm de hauteur
  • 15 cm sous la terre, avec un angle de 45°

Clôture pour marmottes et ratons laveurs

  • 90 cm de hauteur
  • Fils électriques
  • 30 cm sous la terre

Clôture pour écureuils

  • Cage avec un très petit grillage

Clôture pour cerfs

  • 2,4 m de hauteur
  • 60 cm sous la terre, avec un angle de 45°
Engrais liquides pour plante de Les Sols IsabelleIlot Lee Valley 2023Archipel maison vivante

Rédigé par :

Roxanne Bisson est une collaboratrice de Du jardin dans ma vie

Roxanne Bisson

Plantes d'intérieur

En savoir plus

Articles similaires

Comment protéger le potager

Conseils d'entretien de jardinage

Comment bien protéger le potager des indésirables

Grâce à votre savoir-faire, à de bons outils et à un...
Chasser les ravageurs

Conseils d'entretien de jardinage

Ravageurs au jardin : les chasser tout en douceur

Pour la petite faune, votre jardin est un habitat formidable...
se débarrasser des pucerons sur feuille de rhubarbe

Conseils d'entretien de jardinage

Comment se débarrasser des pucerons de manière écologique

Le puceron est un insecte ravageur très commun dans nos...
Bibitte à patate

Conseils d'entretien de jardinage

Bibitte à patate, perce-oreille et coccinelle asiatique : comment les contrôler au jardin?

Il est évident que vous serez en contact avec des...
Chrysomeles du concombre

Conseils d'entretien du potager

Comment se débarrasser des chrysomèles du concombre

Il y a deux petits coléoptères au corps allongé, des...
punaises de la courge sur feuille de courge et autres insectes nuisibles aux cucurbitacées

Conseils d'entretien de jardinage

Insectes nuisibles aux cucurbitacées : les connaissez-vous?

Les courges, les concombres, les melons et les pastèques sont...