Astuces pour faire pousser vos fines herbes à la maison

Vous souhaitez faire pousser vos fines herbes à la maison, dans votre cuisine ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la culture des herbes aromatiques à l’intérieur n’est pas nécessairement facile, particulièrement durant la saison morte, mais elle est tout de même possible !

Cultiver des fines herbes à l’intérieur

On peut tenter de prolonger la vie de fines herbes en pot achetées au supermarché, mais le moyen le plus sûr d’obtenir des herbes fraîches à portée de main, dans une cuisine par exemple, est encore de les faire pousser à partir de semences et de les consommer quelques semaines seulement après leur germination. Il est d’ailleurs possible de commander ses semences en ligne à plusieurs endroits.

Température idéale

Seules quelques espèces de fines herbes arrivent à s’accommoder des conditions retrouvées dans nos résidences, surtout durant la période hivernale. L’air chaud et sec de nos maisons en hiver convient assez peu à la majorité des herbes aromatiques. Assurez-vous donc de cultiver vos fines herbes dans une pièce fraîche – une température de 18º C est idéale – et dont le taux d’humidité se situe au-dessus de 40 %, idéalement plus près de 50 %.

Entretien adéquat

Au cours de l’hiver, en plus d’arroser vos herbes chaque semaine, enlevez régulièrement toutes les feuilles mortes ou malades. De plus, si l’air de votre résidence est plutôt sec, vaporisez régulièrement de l’eau tiède sur et autour du feuillage des herbes aromatiques que vous cultivez et, bien que cela ne soit pas absolument nécessaire, fertilisez-les une fois par mois avec un engrais liquide, tel que des algues liquides.

Éclairage optimal

En terminant, on peut faire pousser des fines herbes à la maison près d’une fenêtre – idéalement orientée vers le sud – mais elles auront une bien meilleure croissance si on prend soin de les disposer sous un système d’éclairage DEL conçu pour les plantes. Il n’est pas absolument nécessaire d’acheter un système d’éclairage sophistiqué. Vous pouvez simplement vous procurer sur Internet une ampoule DEL conçue pour la croissance des plantes fournissant un spectre lumineux semblable à celui du soleil et la visser dans une lampe sur pied.

Meilleures fines herbes à cultiver à l’intérieur

Voici 8 espèces de fines herbes tant annuelles que vivaces que vous pourrez faire pousser en pot dans votre cuisine ou une autre pièce de la maison.

Abondante ciboulette

La ciboulette est une plante de climat nordique qui pousse très peu lorsqu’on la fait passer de la terrasse à l’intérieur de la maison. On peut toutefois tenter de lui faire subir une courte période de froid – un hiver en accéléré si vous préférez – avant de la rentrer au chaud. Laissez-la subir quelques bonnes périodes de gel, jusqu’en décembre, avant de la rentrer dans votre maison. En la rentrant, votre ciboulette se croira rendue au printemps et recommencera sa croissance. Le semis donne généralement de meilleurs résultats et permet une récolte abondante de jeunes tiges après trois ou quatre semaines seulement.

Productif persil

Comme dans le cas de la ciboulette, on peut rentrer dans la maison un plant de persil en pot qui a passé l’été dehors. En le plaçant contre une fenêtre faisant face au sud ou à l’ouest, dans une pièce fraîche, on peut ainsi en récolter pendant quelques mois. Au printemps suivant, comme il produira des fleurs et deviendra amer, on peut alors le jeter au compost. D’autre part, le semis de persil à l’intérieur est plus facile à effectuer et permet une récolte abondante durant tout l’hiver.

Laurier-sauce

Le laurier-sauce est l’une des herbes aromatiques les plus faciles à cultiver à l’intérieur. Cette plante s’accommode bien d’une faible luminosité et elle est indifférente à la température, tant qu’elle ne subit pas de gel.

Thym facile à cultiver

Le thym se comporte aussi relativement bien en pot à l’intérieur si on prend soin de le placer près d’une fenêtre orientée vers le sud. Le semis est envisageable, mais il faut patienter près de deux mois avant d’obtenir des pousses comestibles.

Exigeant basilic

Pour sa part, le basilic n’aime pas vraiment les conditions retrouvées à l’intérieur de nos maisons durant l’hiver. Arrosé une à deux fois par semaine, un plant de basilic en pot acheté en supermarché peut survivre sur le bord d’une fenêtre de cuisine un peu plus d’un mois dans un état relativement acceptable. On peut espérer le conserver plus longtemps si on prend soin de le diviser ou de le transplanter dans un contenant plus grand, dans un terreau d’empotage riche en compost. Par contre, on obtient de bien meilleures récoltes en semant le basilic, idéalement sous éclairage artificiel DEL, et en le récoltant sous forme de jeunes pousses.

Capricieuse coriandre

Difficile à cultiver à l’intérieur, la coriandre est une fine herbe annuelle à croissance rapide qui doit être semée et récoltée sous forme de jeunes pousses quelques semaines seulement après la germination. Il est presque impossible de prolonger la vie d’un plant en pot provenant du supermarché au-delà de deux ou trois semaines. Dès qu’un plant de coriandre se met à dépérir, il est préférable de ne pas s’acharner et de le jeter au compost. Misez donc plutôt sur des semis successifs et des récoltes rapides !

Menthe tolérante

La menthe exige un terreau toujours humide et se contente d’un emplacement peu ensoleillé. Qu’on la sème ou qu’on l’achète en pot, elle pousse habituellement assez peu dans la maison durant la saison morte, mais arrive tout de même à produire quelques jeunes tiges tendres.

Romarin au frais

Il est possible de conserver quelques semaines dans la maison un romarin en pot acheté dans un supermarché. Il faut toutefois prendre soin de le disposer dans une pièce très ensoleillée et fraîche, à une température variant entre 15 ºC et 18 ºC. Durant la période hivernale, évitez à tout prix de placer votre romarin dans une pièce dont l’atmosphère est chaude et sèche sans quoi vous le perdrez à coup sûr. Cependant, le semis donne habituellement de meilleurs résultats. Il faut toutefois attendre près de deux mois avant d’obtenir des tiges suffisamment développées prêtes à être récoltées.

Et pour sortir de l’ordinaire, osez mettre à l’essai ces fines herbes flyées dans votre jardin ou sur votre terrasse cet été!

Ilot Botanix mi-avril 2024Promotion de l'émission C'est plus qu'un jardin 2024Ilot Lee Valley 2023Ilot Echo 2023

Rédigé par :

Albert Mondor est un collaborateur de Du jardin dans ma vie

Albert Mondor

Création de jardins et aménagements inusités, agriculture urbaine

En savoir plus

Articles similaires

potager d'intérieur avec 3 pots en métal contenant fines herbes dont basilic

Tendances jardinage

Quel modèle de potager d’intérieur choisir pour vos légumes et fines herbes?

Vous aimeriez avoir accès à des légumes frais toute l’année...
Comment réussir ses semis à l'intérieur, une personne prépare ses plants.

Conseils d'entretien du potager

Comment réussir ses semis à l’intérieur ?

Pour garnir votre potager ou vos boîtes à fleurs, vous...
Cultiver des legumes a l'interieur

Tendances potager

Cultiver des légumes à l’intérieur l’hiver grâce à l’éclairage artificiel

Faire pousser vos propres légumes à l’intérieur de la maison,...

Jardinage intérieur

Potager d’intérieur : relevez le défi !

Pour les jardiniers les plus audacieux, il est possible de...
légumes en terre cultivés à partir de trognons de légumes

Jardins et potagers

Comment faire repousser vos trognons de légumes?

Saviez-vous que vous pouvez faire repousser des légumes frais, chez...
Top 10 des fines herbes

Jardins et potagers

Top 10 des fines herbes annuelles et vivaces

Avec la popularité grandissante de l’agriculture urbaine, vous êtes de...