Ma plante est malade mais je ne sais pas ce qu’elle a!

Votre plante d’intérieur a l’air moche, jaunit, a des taches brunes, se fane… bref, votre plante va mal et vous vous demandez quelle en est la cause?

Votre plante d’intérieur a l’air moche, jaunit, a des taches brunes, se fane… bref, votre plante est malade et vous vous demandez quelle en est la cause? Il n’est pas toujours évident de savoir quelle maladie affecte vos plantes d’intérieur car les végétaux peuvent montrer les mêmes symptômes pour une multitude de raisons. Voici quelques indices pour vous aider à identifier le problème… et essayer de sauver vos plantes!

Comment savoir quelle maladie a ma plante: notre petit guide pratique

Nous avons réuni ici quelques-uns des problèmes fréquents des plantes d’intérieur, afin de vous aider à poser un diagnostic.

Lorsque votre plante est mal en point, cela ne veut pas dire qu’elle est automatiquement affectée par la présence de ravageurs ou d’une maladie. Elle peut simplement souffrir d’un problème d’entretien.

Toute condition environnementale causant du stress à une plante la rend plus susceptible de développer une infection.

À lire également: Comment bien entretenir les plantes vertes d’intérieur.

On ne le dira jamais assez: afin d’assurer la bonne santé de vos plantes d’intérieur, tout commence par une exposition suffisante à la lumière, un arrosage adéquat ainsi qu’un bon apport de nutriments.

Si votre plante manque de l’un ou l’autre de ces éléments, vous risquez d’observer certains symptômes de carence. La liste qui suit vous permettra d’identifier si votre plante d’intérieur manque de lumière, manque d’eau ou manque de nutriments.

Signes que votre plante d’intérieur manque de lumière

Arrêt ou ralentissement de croissance.

La plante s’étiole (les nouvelles feuilles sont plus pâles, plus petites et plus espacées sur la tige, ce qui provoque un allongement excessif des tiges).

La plante penche nettement dans la direction de la source de lumière (phototropisme).

Les feuilles inférieures jaunissent et tombent.

La floraison est absente ou anormalement faible.

Les racines ou la base de la plante pourrissent.

Les plantes à feuillages panachés ou pourpres perdent peu à peu leurs couleurs.

Signes que votre plante d’intérieur manque d’eau

Les feuilles et les tiges se ramollissent et s’affaissent.

Les feuilles jaunissent et s’assèchent.

Le pourtour des feuilles brunit et s’assèche.

La floraison est absente (les boutons floraux restent verts et tombent).

Le terreau se décolle du pourtour du pot.

Signes que votre plante d’intérieur manque de nutriments

Croissance lente et rabougrie.

Les feuilles pâlissent, jaunissent et tombent.

Le feuillage se déforme.

Ma plante est-elle malade? Top 5 des maladies les plus courantes pour les plantes d’intérieur

Comme vous pouvez le constater, il y a plusieurs carences affectant possiblement votre plante. Mais elle peut également être atteinte d’une maladie. Comment savoir si votre plante est malade? Comment reconnaître les maladies et comment soigner une plante malade?

Pourriture des racines

La pourriture est une maladie généralement causée par divers champignons, mais parfois aussi par des bactéries. Son développement est principalement favorisé par des arrosages excessifs, de l’eau stagnante, un drainage inadéquat… Bref, lorsque les racines manquent d’oxygène!

Si les feuilles de votre plante d’intérieur se fanent alors que la plante ne manque pas d’eau (son terreau est encore humide au toucher), c’est que la pourriture des racines s’est installée. Quand vous sortez la motte de racines du pot, celles-ci sont brunes et dégagent une odeur de pourriture.

Vous devez alors tailler les racines en laissant seulement celles qui sont saines et ensuite rempoter la plante dans un pot désinfecté avec du nouveau terreau. Afin de limiter la propagation, évitez de réutiliser le terreau contaminé.

Pourriture grise (Botrytis)

La pourriture grise est un champignon qui se développe, par des conditions fraîches et humides, en s’attaquant aux tissus végétaux en décomposition (comme des fleurs et des feuilles mortes). Sa présence se note d’abord par des taches brunes sur les feuilles et les fleurs de votre plante d’intérieur, ensuite un duvet grisâtre apparaît sur les tissus infectés. La maladie se propage peu à peu aux parties saines, et les parties atteintes finissent par se dessécher et mourir.

Pour éviter la détérioration du plant, au premier signe d’infection, supprimez les parties contaminées et ne laissez aucun tissu mort. Puisque les spores de Botrytis sont facilement dispersées, évitez de placer les plantes trop proches les unes des autres, car la proximité facilite la contamination d’un plant affecté à un plant sain.

Tache foliaire

Les taches foliaires peuvent être d’origine bactérienne ou fongique. Le symptôme commun de ce type de maladie est la formation de taches sur les feuilles. Leur apparence ainsi que leur couleur (brune, jaune, noire, grise, blanche ou rouge) dépendent de leur cause. Dans tous les cas, quand de nombreuses taches sont présentes, elles peuvent s’agrandir et fusionner, elles réduisent ainsi la surface photosynthétique de la plante, les feuilles s’affaiblissent et finissent par tomber. Ces maladies peuvent être favorisées par un haut taux d’humidité.

Si votre plante est malade et que vous notez la présence de taches foliaires, la méthode la plus efficace pour lutter contre cette maladie est de supprimer les feuilles atteintes.

Cependant, certaines infections peuvent être systémiques, alors même si les feuilles individuelles avec des taches sont enlevées, l’infection se propagera à travers le système vasculaire de la plante et contaminera d’autres régions de celle-ci. Les pulvérisations de fongicide à base de cuivre peuvent aider à réduire la propagation, mais parfois, la seule option est de détruire les plants infectés.

Fumagine

Si vous observez une sorte de moisissure noire sur les feuilles de votre plante d’intérieur, il peut s’agir de la fumagine.

La fumagine est constituée d’hyphes (structure filamenteuse) de champignons. Ils colonisent les feuilles préalablement infestées par des insectes piqueurs-suceurs (aleurodes, cochenilles, pucerons, etc.). Ces insectes produisent le miellat, une matière collante qui permet le développement des champignons responsables de la fumagine. Celle‑ci se caractérise par un dépôt noir, ressemblant à de la suie sur les feuilles. Cette substance bloque les stomates (ouvertures naturelles) des feuilles et empêche donc les échanges gazeux et la photosynthèse.

Puisque le miellat peut couler sur les feuilles des plantes voisines, propageant ainsi le champignon, éviter de placer les plantes trop proches les unes des autres.

Même si cette maladie n’est pas très grave en soi, vous devez en premier lieu lutter contre les insectes causant le miellat et vous assurer qu’ils ne s’attaquent pas aux autres plantes à proximité. Ensuite, nettoyez la plante atteinte avec un linge humide.

Oïdium (Blanc)

Vous notez plutôt la présence de taches blanches sur les feuilles de votre plante? L’oïdium est une maladie fongique qui provoque le développement de taches blanches poudreuses sur le dessus des feuilles. Au fur et à mesure que l’infection se propage, les taches s’étendent et recouvrent toute la surface des feuilles infectées.

Cette maladie occasionne rarement la mort du végétal affecté, mais la présence de l’enduit poudreux freine la réalisation de la photosynthèse. Une meilleure circulation de l’air ainsi qu’un environnement moins humide peuvent prévenir l’infection.

À consulter également: Maladies foliaires au jardin : symptômes et traitements

Afin de freiner la propagation des spores fongiques sur d’autres plantes, dès les premiers signes de maladie, isolez la plante et supprimez rapidement les parties contaminées. Plus tôt vous repérerez la poudre blanche et agirez, plus il sera facile de la maîtriser.

Présence de moisissure blanche sur le terreau

Quand je vois la présence de moisissure blanche à la surface du terreau, cela m’indique que ma plante souffre probablement d’excès d’humidité, d’un mauvais drainage ou d’une mauvaise circulation d’air. Pour éviter que la pourriture des racines ne s’installe, je m’assure alors que mon pot possède des trous de drainage!

Prendre soin de ses plantes est souvent simple, mais demande parfois d’avoir quelques connaissances plus pointues. N’hésitez pas à vous informer auprès des spécialistes en jardinerie si vous remarquez quelque chose qui ne va pas avec une de vos plantes et que vous ne savez pas quoi faire pour l’aider!

Par: Adèle-Ann Favreau-Pollender

Engrais liquides pour plante de Les Sols IsabelleIlot Kubota octobre 2023Ilot Echo 2023

Articles similaires

Maladies foliaires d'un plant de courgette affecté par l'oidium blanc

Conseils d'entretien de jardinage

Maladies foliaires au jardin: symptômes et traitements

Dans un monde idéal, vous sèmeriez vos légumes au début...
Comment combattre les insectes dans vos plantes d'intérieur

Conseils d'entretien de jardinage

Insectes dans vos plantes d’intérieur : comment s’en débarrasser?

Cultiver des plantes d’intérieur n’est pas sorcier. Seulement, quand les...
Mouches du terreau

Conseils d'entretien de jardinage

Plantes d’intérieur : comment contrôler les mouches du terreau

Une petite mouche noire — mais réellement miniature — zigzague...
sansevière cylindrique en pot dans plantes d'intérieur zéro entretien

Pots et contenants de jardinage

Top 5 des meilleures plantes d’intérieur zéro entretien

Vous aimez la verdure? Vous voudriez ajouter quelques belles plantes...
femme qui nettoie feuilles plantes pour bien entretenir les plantes vertes d’intérieur

Conseils d'entretien de jardinage

Comment bien entretenir les plantes vertes d’intérieur?

Vivre avec des plantes est bon pour la santé physique...
Jeune étudiante assise à son bureau entouré de plantes pour les étudiants.

Plantes et fleurs d'intérieur

Le petit guide des plantes pour les étudiants

Ce n’est plus à prouver : la présence de plantes vertes...