Tout savoir sur l’hydrangée

Le genre hydrangée (Hydrangea) comprend environ 70 espèces d’arbustes indigènes de l’Asie et l’Amérique.

La plupart ont de grosses feuilles dentées, mais le trait qui impressionne le plus les jardiniers est leur floraison : de grosses inflorescences à l’extrémité des branches. Le bouquet contient, du moins chez l’espèce sauvage, deux types de fleurs : de petites fleurs fertiles, peu remarquables, au centre de l’inflorescence et, tout autour, des fleurs stériles plus grosses et plus décoratives qui servent à attirer les pollinisateurs vers les fleurs fertiles. Chez les cultivars modernes, les fleurs stériles ont souvent été augmentées à tel point qu’il ne reste souvent qu’une grosse masse de fleurs stériles et peu ou pas de fleurs fertiles.

Les différentes sortes d’hydrangées

Au Québec, nous cultivons surtout 5 espèces d’hydrangées :

Hydrangée paniculée

C’est la grande hydrangée (Hydrangea paniculata) si populaire aux grappes allongées de fleurs blanches qui deviennent roses à l’automne. De culture facile, elle fleurit sur le bois de l’année. Aucune taille n’est normalement nécessaire, mais on peut le rabattre à 10-15 cm du sol à l’automne ou au printemps pour provoquer une croissance plus compacte. Excellente fleur coupée fraîche ou séchée. Si on laisse les fleurs sécher sur l’arbuste l’hiver, elles créent un très bel effet. Soleil ou mi-ombre. Zone 3 ou 4. 1-5 m x 1-5 m.

Hydrangée arborescente

Cette hydrangée (Hydrangea arborescens) est surtout connue pour son très populaire cultivar ‘Annabelle’, formant de grosses boules blanches à l’été qui persistent l’automne. Il existe aussi des cultivars à fleurs roses. Si l’espèce précédente avait peu besoin de taille, celle-ci préfère une taille annuelle très sévère, à 10-15 cm du sol, à faire à l’automne ou au printemps. Comme pour l’espèce précédente, les fleurs séchées laissées debout l’hiver sont un attrait supplémentaire. Soleil ou mi-ombre. 0,6-1,5 m x 0,6-1,5 m. Zone 3.

Hydrangée à grandes fleurs ou hortensia

Cette hydrangée (Hydrangea macropetala) produit une spectaculaire floraison de grosses « boules » roses (sol alcalin) ou bleues (sol acide) au début de l’été. Sa faible rusticité (il survit en zone 5, mais généralement en gelant au sol; ainsi elle perd habituellement ses boutons floraux) donne bien des maux de tête aux jardiniers, car une bonne floraison est rare! Parfois, on réussit à le faire fleurir en l’abritant de 30 à 60 cm de feuilles mortes à l’automne. Pour ne pas sacrifier des inflorescences, limitez la taille à la suppression des branches tuées par le froid. Son sosie, l’hydrangée dentée ou hortensia dentée (H. serrata), est un peu plus rustique (zone 5) et facile à faire fleurir, mais sa floraison est moins impressionnante. Mi-ombre pour les deux. 0,8-1,2 m x 0,8 x 1,2 m.

Hydrangée à feuilles de chêne

Comme l’espèce précédente, la faible rusticité (zone 6) de cette hydrangée (Hydrangea quercifolia) fait qu’elle produit rarement des inflorescences coniques de fleurs blanches, mais ne meurt pas complètement, repoussant de la base et offrant alors comme seul ornement ses grandes feuilles en forme de feuille de chêne qui deviennent pourprées à l’automne. Sous notre climat, la taille consistera surtout à supprimer les branches endommagées par le froid et à éliminer les vieilles branches trop longues. Soleil ou mi-ombre. 1-1,5 m x 1,5-2 m.

Hydrangée grimpante

Une véritable anomalie, car cette espèce d’hydrangée grimpante (Hydrangea petiolaris) qui peut atteindre plus de 10 m de hauteur, se fixe aux murs, clôtures et troncs d’arbre à l’aide de racines aériennes. Ses inflorescences plumeuses blanches en forme de dôme paraissent au début de l’été. Petites feuilles cordiformes, vertes l’été, jaunes à l’automne. Elle forme d’abord un petit arbuste, ne devenant grimpante qu’après quelques années. La taille est rarement nécessaire. Mi-ombre. Zone 4.

Comment cultiver les hydrangées

La culture de base des hydrangées est facile. Plantez-les au soleil ou à la mi-ombre. Elles s’adaptent à presque tous les sols bien drainés, mais préfèrent un sol riche et légèrement humide. L’application annuelle de compost et l’utilisation de paillis pour garder le sol plus frais et plus humide sont bénéfiques.

Jusqu’ici, leur culture paraît facile, mais la faible rusticité de certaines espèces (H. macropetala et H. quericifolia notamment) fait en sorte que leur floraison dans les jardins du Québec n’est pas fiable. Aussi, comme certaines espèces fleurissent sur le vieux bois et d’autres sur le bois nouveau, la saison de taille et le type de taille varient beaucoup. Ainsi, il faut se fier aux détails mentionnés dans la description de chaque espèce, car si vous coupez des tiges au mauvais moment, cela éliminera les fleurs à venir.

IMPORTANT : Toutes les parties des hydrangées sont toxiques si avalées.

Par : Larry Hodgson

Publicité Kubota 2024 ilotEngrais liquides pour plante de Les Sols IsabelleIlot Lee Valley 2023Ilot Garant mai 2024

Articles similaires

plantes comestibles et hémérocalles fauves

Conseils d'entretien de jardinage

12 plantes comestibles à découvrir dans votre jardin

On s’entoure de plus en plus de plantes comestibles et...
Fleur pour attirer les colibris avec colibri butinant une fleur mauve

Tendances jardinage

24 fleurs pour attirer les colibris dans votre jardin

Comme ils sont mignons! Appelés aussi oiseaux-mouches, ces volatiles hélicoptères...
idées d'aménagement de plates bandes fleuries avec hémérocalles jaunes et rouges

Conseils d'entretien de jardinage

3 idées de plates-bandes pour un jardin luxuriant

Un petit coin ensoleillé du terrain à rafraîchir ou qui...
techniques de palissage de plantes grimpantes

Conseils d'entretien de jardinage

3 techniques de palissage de plantes grimpantes

Le palissage de plantes grimpantes consiste à maintenir les tiges...

Plates-bandes

5 arbres pour petits jardins

Ce ne sont pas toutes les propriétés qui peuvent accueillir...
Asperule odorante

Tendances jardinage

5 couvre-sols à découvrir

Certains endroits ne sont pas adaptés au gazon pour différentes...