Compost : simple comme tout

En horticulture, le compost est véritablement l’or noir des jardiniers. Il nourrit le sol et les plantes de façon naturelle. Bonne nouvelle : vous pouvez le faire vous-même.

Le compost, c’est quoi ?

Ayant l’apparence et l’odeur du terreau, le compost est le résultat d’une décomposition de matières organiques (feuilles, pelouse, coquilles d’oeuf, branches, résidus de table, etc.).

Cet or noir contient une foule de micro-organismes bénéfiques au sol et aux plantes. Ajouter du compost, c’est comme mettre de la nourriture dans le garde-manger du sol. Les plantes, comme des ados, ne s’en priveront pas de sitôt !

Le compostage permet de réduire le contenu de nos poubelles et la quantité de déchets que l’on enfouit. Composter, c’est donc poser un geste positif pour l’environnement !

Faire son compost en 4 étapes faciles

Produire son propre engrais naturel pour le jardin est très facile. Dans cette vidéo, Guillaume vous présente les bases du compostage ainsi que des accessoires pratiques qui vous aideront à transformer facilement vos restes de table et résidus de jardin en terreau riche et fertile.

Choisissez un bac à composter

Il existe plusieurs types de bac à compost. Si votre terrain est de petite dimension, utilisez un composteur rotatif ; il vous permettra de retourner facilement les matières compostables. Visitez votre jardinerie pour découvrir les modèles offerts. Mais attention, ce type de composteur est généralement plus cher à l’achat. Pour les endroits plus spacieux ou les bricoleurs en herbe, vous pouvez facilement construire un grand composteur en bois. Et pensez à le placer pour qu’il soit aussi accessible l’hiver, car le compost, ça se fait douze mois par année !

Ramassez les aliments compostables

Au quotidien : récupérez les résidus de table (sauf les viandes et poissons), les résidus de jardin et de potager, les tontes de gazon, les feuilles, les coquilles d’oeuf, le marc de café, etc.

Retournez et humidifiez au besoin

La dégradation des matières se fait en présence d’oxygène et d’humidité. Il est donc primordial de faire des retournements régulièrement et de s’assurer que les matières soient humides, mais non détrempées.

Utilisez le compost

Le compost est prêt à être utilisé lorsque les matières ne sont plus ou presque plus reconnaissables. À cette étape, l’odeur ressemble plus à du terreau que des matières en décomposition. L’automne est une période idéale pour l’incorporer au sol. Mélangez 5 cm de compost aux 15 premiers cm de sol. Vous pouvez aussi le laisser en surface, les vers de terre se chargeront de l’incorporer pour vous.

Par : Serge Pageau

Engrais liquides pour plante de Les Sols IsabelleIlot Lee Valley 2023Ilot Echo 2023

Articles similaires

bien préparer votre potager pour l'automne homme poussant une brouette pleine de courges dans le potager

Conseils d'entretien de jardinage

15 conseils pour bien préparer votre potager pour l’automne

Il fait noir de plus en plus tôt en soirée,...
plantes comestibles et hémérocalles fauves

Conseils d'entretien de jardinage

12 plantes comestibles à découvrir dans votre jardin

On s’entoure de plus en plus de plantes comestibles et...
potager en pot

Conseils d'entretien de jardinage

10 secrets de la culture en pot

Saviez-vous que la plupart des plantes comestibles se cultivent facilement...
Comment fermer le jardin

Conseils d'entretien de jardinage

20 petits travaux pour fermer le jardin à l’automne

L’automne avance, l’hiver est à nos portes : que faire alors...
techniques de palissage de plantes grimpantes

Conseils d'entretien de jardinage

3 techniques de palissage de plantes grimpantes

Le palissage de plantes grimpantes consiste à maintenir les tiges...
Protection des plantes en pot l'hiver

Conseils d'entretien de jardinage

Arbustes fruitiers en pot : comment les protéger l’hiver

Les fruitiers qui poussent si facilement en pot l’été souffrent...