Solutions à vos problèmes au potager

Que ce soit son premier ou son quatorzième potager, certains petits problèmes peuvent surgir quand on cultive des légumes.

Heureusement, ils sont souvent faciles à prévenir ! Voici 3 légumes couramment plantés et, pour chacun, des solutions pour 3 problèmes rencontrés par plusieurs jardiniers. En prime, une astuce à connaître absolument !

Problèmes courants avec les carottes

Mauvaise germination

Les graines de carotte sont fragiles et naturellement lentes à germer. Or, si le sol croûte ou s’assèche, la germination sera faible. Semez les graines à 5 mm de profondeur et couvrez les graines avec une terre légère, aérée, peu portée à se compacter. Arrosez doucement, de préférence au moyen d’un tuyau suintant ou un pistolet d’arrosage réglé à « bruine » : les grosses gouttes tombant d’un fort jet peuvent compacter le sol ou déterrer les semis.

Racines fourchues

Vos carottes sont difformes et fourchues ? La faute se trouve dans le sol. Pour de belles carottes, il faut un sol léger, profond et libre de roches. Allégez le sol avant la plantation, en ajoutant beaucoup de compost. Il faudra peut-être sasser le sol pour enlever les pierres ou semez des carottes naturellement trapues, plus résistantes à ce problème, comme les ‘Atlas’ ou les ‘Paris Market’.

Méchantes mouches

Vos carottes sont percées de tunnels noirs. C’est la mouche de la carotte ! Ses asticots creusent des galeries dans les racines et la pourriture s’installe. Pour la prévenir, assurez-vous de faire une rotation des cultures, puis couvrez les semis d’une couverture flottante (un filet qui empêche la mouche de pondre). Vous pouvez également opter pour des carottes résistantes à la mouche, comme les ‘Flyaway’ ou les ‘Resistafly’.

Échecs avec la culture des tomates

Cul noir

Les fruits se forment bien, mais l’extrémité du fruit commence à noircir, à s’enfoncer, à pourrir. Que se passe-t-il ? Il s’agit de la pourriture apicale, couramment appelée « cul noir ».

Maladie des tomates. Pourriture apicale de la tomate

Ce n’est pas une maladie qui se transmet (ouf !), mais plutôt une carence due à une mauvaise assimilation du calcium par la plante. Non pas parce que le calcium est vraiment en déficit (cela arrive très rarement), mais plutôt parce que les racines n’arrivent pas à l’absorber adéquatement en raison d’un sol trop sec. La solution est très simple : arroser plus régulièrement. Le sol ne doit jamais sécher complètement !

 Fleurs qui tombent

Vos plants de tomate fleurissent bien, mais les petites fleurs jaunes tombent sans produire de fruits. Zut ! Ce sont les températures extrêmes — supérieures à 35 °C le jour et 24 °C la nuit ou inférieures à 13 °C — qui causent habituellement l’avortement des fleurs… Et sans fleurs, pas de fruits. Quand les températures sont dans la bonne zone, la production de fruits reprendra. Couvrir le sol de 7 à 10 cm de paillis (feuilles déchiquetées, compost, etc.) aide à stabiliser la température et permet aux plantes de produire.

Mildiou de la tomate

Plusieurs maladies s’attaquent aux tomates, mais la plus pernicieuse est le mildiou. C’est un champignon (Phytophthora infestans) qui fait pourrir les feuilles, les tiges et les fruits. On peut difficilement le guérir (les traitements aux fongicides, bio ou non, n’ont qu’un effet très limité), mais on peut le prévenir. Faites toujours une rotation de cultures, espacez bien les plantes pour assurer une bonne circulation d’air et, quand vous arrosez, évitez de mouiller le feuillage. Ce sont toutes des précautions à prendre pour éloigner le mildiou. De plus, il existe plusieurs lignées de tomate résistantes au mildiou, comme les ‘Mountain Magic’, les ‘Mountain Merit’, les ‘Plum Regal’, les ‘Jasper’ et les ‘Juliet’.

Réussir à faire pousser ses poivrons

Plantation trop hâtive

Le poivron déteste le froid ! Or, les printemps québécois sont souvent très frisquets ! Planter un poivron par temps frais ou dans un sol frais peut freiner sa production pour le reste de l’été. Avant de planter, attendez une température nocturne minimale de 13 °C, soit habituellement vers la mi-juin au plus tôt. Vous noterez une grande différence dans la productivité du plant !

Production retardée

L’été avance, mais les fruits grandissent très lentement. C’est à peine s’ils mûrissent avant les premiers gels d’automne ! Le problème est généralement un mauvais choix de variété. Ici, au Québec, il nous faut des poivrons hâtifs, plutôt que des variétés qui prennent 3 à 4 mois à mûrir. Recherchez des variétés affichant une maturité de 70 jours ou moins, comme les ‘Classic’, les ‘King of the North’, les ‘Liberty Belle’ ou les ‘Socrates’.

Peu de fruits

Le plant est beau et solide, il fleurit bien, mais peu de fruits sont produits. Le problème est souvent une faible pollinisation. Les pollinisateurs visitent moins les fleurs quand il pleut, fait froid ou fait très chaud. Sans compter que les fleurs de poivron ne leur sont pas tellement attirantes de toute façon. Alors, faites la pollinisation vous-même ! Prenez l’habitude de taper légèrement les fleurs tous les jours. Oui, avec l’index ! Cela libèrera le pollen qui tombera sur le stigmate et assurera alors une meilleure production.

Conseils de pro : le soleil

Peu importe le légume que vous voulez cultiver, voici un détail à retenir : il faut du soleil, beaucoup de soleil ! 6 heures de soleil par jour, minimum. 8 heures, c’est encore mieux ! Moins il y a de soleil, plus la récolte sera faible et tardive. Un élément essentiel que tout jardinier doit savoir avant de déterminer le positionnement de son potager.

Ilot Botanix mi-avril 2024Promotion de l'émission C'est plus qu'un jardin 2024Ilot Lee Valley 2023Ilot Echo 2023

Articles similaires

jeune garçon qui tient de beaux concombres a la main

Jardins et potagers

Comment faire pour avoir de beaux concombres au jardin

Le concombre est un des légumes-fruits les plus populaires de...
jeune fille dans un jardin croquant dans une tomates savoureuse

Jardins et potagers

Comment obtenir des tomates plus sucrées au potager

Quel bonheur de savourer une tomate tout droit sortie de...
Comment réussir la culture des carottes

Conseils d'entretien du potager

Comment réussir la culture des carottes

Vous rêvez de belles carottes sucrées, récoltées directement de votre...
Comment cultiver le navet

Conseils d'entretien du potager

Cultiver le navet : plantation, entretien et récolte

Le navet est l’un des légumes racines les plus faciles...
chenilles des choux avec chenilles sur feuilles de choux

Conseils d'entretien de jardinage

Chenilles des choux: comment les reconnaître et les éliminer?

Les chenilles des choux sont ennemies de nos jardins, et...
cultiver des légumes racines et image de patate douce, rutabaga, panais sur une planche en bois

Conseils d'entretien du potager

Guide pratique pour cultiver des légumes racines au jardin

Quand il est question de légumes racines, les betteraves, les...