Comment réussir la culture des carottes

Vous rêvez de belles carottes sucrées, récoltées directement de votre potager? C’est loin d’être impossible, mais la carotte demeure un légume un peu difficile à cultiver. Voici les petits secrets de la culture des carottes.

Clés du succès de la culture des carottes

La carotte préfère le plein soleil (au moins 6 heures de soleil par jour). Elle poussera aussi à la mi-ombre, mais plus lentement.

Plantation des carottes

Il faut à la carotte un sol relativement riche, profond et sans pierres ou roches qui peuvent faire fourcher la racine. Si le sol est très lourd et argileux, ameublissez-le en profondeur (30 cm) avant le semis, y incorporant 2 cm de compost pour l’alléger. Les carottes se plaisent particulièrement dans les potagers surélevés, car habituellement, la terre utilisée est meuble et aérée.

Vous pouvez aussi cultiver des carottes en pot, mais, pour obtenir de carottes de bonne longueur, il faut un bac assez profond : 45 cm au moins. Par contre, vous pouvez réussir les carottes rondes, plus courtes, en pot dans aussi peu que 20 cm de terre.

Normalement, on sème les carottes en plein air, pas dans la maison, car si la racine initiale est dérangée lors du repiquage, la plante ne produira pas la racine pivot épaisse souhaitée.

Quand et comment semer les carottes

Les semences de carotte germent lentement, prenant souvent 3 semaines avant de paraître si on les sème quand le sol est encore frais. On peut les semer dès que la terre atteint au moins 10 °C, même s’il y a encore un certain risque de gel ou encore, aussi tard que la fin juillet pour une récolte en toute fin de saison.

Arrosez bien la veille pour que le sol soit humide, mais non détrempé. Semez les graines — elles sont minuscules! — assez densément, à environ 1,5 cm d’espacement dans le rang, quitte à les éclaircir plus tard, car le taux de germination n’est jamais très élevé. Recouvrez-les à peine de terre (environ 5 mm). Arrosez doucement avec de l’eau tiède pour terminer.

Il est important que le sol demeure un peu humide pendant toute la période de germination : s’il s’assèche et durcit, les fragiles semis auront de la difficulté à percer la croûte qui se forme. Il peut être nécessaire, si le temps est chaud et sec, d’arroser légèrement tous les jours.

Il peut être utile de couvrir l’emplacement d’une couverture flottante (toile translucide qui laisse passer le soleil, l’air et l’eau de pluie d’arrosage), car elle réduit la perte d’eau due à l’évaporation et aussi la compaction du sol, car la toile diffusera les grosses gouttes de pluie qui autrement déterrent les graines et jeunes semis. Aussi, la toile servira à tenir à distance la pire ennemie de ce légume, la mouche de la carotte.

Éclaircir et entretenir les plants de carottes

Après la germination, quand les semis atteignent 3 à 5 cm de hauteur, enlevez la couverture et éclaircissez-les à environ 5 à 8 cm d’espacement (10 cm pour les plus grosses carottes).

Désherbez attentivement toute la saison, sans déranger les semis. C’est aussi le bon moment pour appliquer un paillis léger pour réduire la germination des mauvaises herbes et pour aider à garder la terre toujours un peu humide et plutôt fraîche. À mesure que les fanes grandissent, ajoutez plus de paillis, jusqu’à 7,5 cm d’épaisseur. L’autre avantage du paillis est que la couronne des carottes sera ainsi à l’ombre et ne verdira pas, car l’exposition au soleil qui donne cette décoloration leur confère un goût amer.

La récolte des carottes

Vous pouvez récolter les carottes à tout stade de développement, de bébé au début de l’été, à pleine longueur à l’automne. Par contre, les carottes de fin d’automne qui ont subi un peu de gel sont les plus sucrées et se conservent le mieux.

Pour savoir si une carotte est d’une taille intéressante, fouillez un peu sous le paillis avec vos doigts : en touchant à la couronne, vous pouvez juger si la carotte commence à prendre du galon.

Essayez maintenant votre propre culture de carottes. Avec ces conseils en tête, le succès est presque garanti!

Truc d’expert

Saviez-vous qu’il existe des carottes résistantes à la mouche de la carotte? Les variétés comme ‘Fly Away’ et ‘Resistafly’ peuvent être une solution si vos carottes ont été infestées des larves de cet insecte dans le passé.

Ilot Botanix février 2024Ilot Kubota octobre 2023Ilot Echo 2023

Rédigé par :

Larry Hodgson était un collaborateur très apprécié de Du jardin dans ma vie

Larry Hodgson

Trucs et conseils horticoles

En savoir plus

Articles similaires

homme tenant en main des carottes luttant contre mouche de la carotte

Conseils d'entretien de jardinage

Mouche de la carotte : comment protéger vos carottes de manière naturelle

La mouche de la carotte cause beaucoup de dégâts, mais...
Comment cultiver le navet

Conseils d'entretien du potager

Cultiver le navet : plantation, entretien et récolte

Le navet est l’un des légumes racines les plus faciles...
cultiver du topinambour au Québec

Conseils d'entretien du potager

Comment cultiver du topinambour au Québec

Le topinambour est cultivé depuis belle lurette au Québec.
jeune fille dans un jardin croquant dans une tomates savoureuse

Jardins et potagers

Comment obtenir des tomates plus sucrées au potager

Quel bonheur de savourer une tomate tout droit sortie de...
Cultiver du gingembre au Québec

Tendances jardinage

Comment cultiver du gingembre au Québec

Le gingembre (Zingiber officinale) est une épice tropicale, originaire de...
Comment cultiver des oignons

Conseils d'entretien du potager

Comment cultiver des oignons au Québec

L’oignon (Allium cepa) est un des légumes les plus populaires...