Abeilles, guêpes et bourdons: les distinguer pour mieux les accueillir!

Partout sur la planète, les gens s’inquiètent de plus en plus, de la diminution, voire de la disparition complète de populations d’abeilles domestiques ou de pollinisateurs indigènes dans certaines régions.

Abeille ou guêpe? Abeille ou bourdon? Partout sur la planète, les gens s’inquiètent de plus en plus, de la diminution, voire de la disparition complète de populations d’abeilles domestiques ou de pollinisateurs indigènes dans certaines régions. Néanmoins, pour mieux les protéger, il est fondamental de bien les connaître et les distinguer. Vous serez ainsi en mesure de leur offrir un environnement invitant!

Ce qui distingue les abeilles, les bourdons et les guêpes

Bien des gens ont l’impression que toutes les abeilles et toutes les guêpes sont noires et jaunes. Pourtant, plusieurs arborent d’autres couleurs comme le vert, le rouge, l’orange et le blanc.

De plus, la croyance populaire veut que toutes les espèces d’abeilles, de guêpes et de bourdons vivent en sociétés bien organisées, mais ce n’est pas le cas. La majorité sont des espèces solitaires.

Les bourdons, les guêpes sociales et l’abeille domestique ont tous des dards qui injectent un venin et elles s’en servent pour se défendre. La plupart ont un dard qui est lisse, ce qui leur permet de piquer plus d’une fois. L’abeille domestique a un dard en forme de harpon, il lui est alors difficile de piquer plus d’une fois (le dard reste pris dans la peau).

Alors que les bourdons et les abeilles sont d’excellents pollinisateurs, les guêpes n’effectuent pas ce travail essentiel.

Les bourdons

Appelé à tort « taon », les bourdons sont les plus gros, les plus robustes et les plus poilus de la famille des Apidés. Ils mesurent habituellement entre 6 et 25 mm de long. Les couleurs prédominantes sont le noir et le jaune avec parfois des motifs orangés, rouges ou blancs.

abeille ou bourdon

Bourdon

Les bourdons sont des insectes sociaux vivant en colonies de quelques centaines d’individus. Ils se nourrissent de nectar et de pollen et en rapportent au nid pour nourrir les larves. Ce sont d’excellents pollinisateurs.

Les guêpes

Les guêpes sont de taille moyenne. Leur longueur varie entre 10 et 20 mm. Leur morphologie est très similaire à celle de l’abeille domestique, mais les deux principales différences entre l’abeille domestique et la guêpe sont l’absence de poils et un étranglement prononcé entre le thorax et l’abdomen.

abeille ou guêpe

Guêpe

Certaines espèces de guêpes font des nids en papier, d’autres des nids en argile ou avec de la boue durcie, d’autres dans des cavités ou des tiges de plantes. Aucune espèce de guêpes n’est pollinisatrice, puisqu’elles butinent rarement les fleurs. La plupart sont prédatrices, certaines parasitent, certaines se nourrissent de fruits et légumes bien mûrs et d’autres se nourrissent sur des cadavres.

L’abeille domestique

L’abeille domestique est de taille moyenne. La taille des ouvrières est de 11 à 13 mm, celle des mâles ou faux‑bourdons de 13 à 16 mm et celle de la reine de 15 à 18 mm.

abeilles

Abeille

À l’état naturel, la reine abeille domestique établit son nid dans des cavités (arbres, sol, roche, cheminée, construction). Depuis sa domestication par les humains, nous sommes habitués de voir les nids dans des ruches en bois. Un nid ou une colonie peut souvent héberger plus de 20 000 individus, la majorité étant des ouvrières qui s’affairent à différentes tâches selon leur âge.

Soutenir la biodiversité et attirer animaux et pollinisateurs dans votre jardin

Comme citoyen, vous pouvez agir pour préserver ou accroître la biodiversité. Il est tout à fait possible de créer des aménagements de plantes pour attirer des insectes bénéfiques, des petits animaux et des papillons. Dans le cas des insectes pollinisateurs (qui contribuent à transférer le pollen d’une fleur à l’autre en assurant ainsi la fertilisation des plantes, de même que la production de graines et de fruits), il est essentiel de penser à les attirer dans votre cour.

Comment attirer les insectes pollinisateurs ?

Le meilleur moyen est d’aménager des plates-bandes composées de végétaux dont les fleurs produisent du nectar et du pollen en abondance tout au long de la saison. Plus votre jardin comprend d’espèces végétales diverses, plus vous augmentez vos chances de voir de nombreux insectes pollinisateurs le fréquenter.

Pensez également à créer des aménagements qui permettent une floraison étalée dans le temps, de mai à octobre. Choisissez des végétaux qui ont des hauteurs différentes, des couleurs variées. Sachez toutefois que la majorité des insectes voient très bien la couleur jaune et beaucoup moins la couleur rouge !

Pensez à intégrer dans votre jardin des végétaux indigènes d’Amérique du Nord. En plus d’être parfaitement rustiques sous notre climat et de bien résister aux attaques des insectes et des maladies, de nombreuses plantes indigènes font partie intégrante de l’écologie des abeilles et des bourdons qui vivent dans nos régions.

Comment attirer les animaux dans votre jardin?

Vous souhaitez devenir une terre d’accueil pour petits animaux? En plus de développer une plus grande tolérance envers les animaux susceptibles d’adopter, voire de se loger sans frais dans votre environnement, comme les rongeurs et les marmottes, suivez ces quelques conseils:

  1. De plus en plus de municipalités permettent l’aménagement de jardins en façade. Pourquoi ne pas y intégrer des jardins de plantes comestibles? De tels jardins permettent de gagner en autonomie alimentaire, mais aussi d’attirer la faune ailée frugivore, les écureuils et autres bestioles qui apprécient fruits et légumes.
  2. Vous avez peu d’espace? La culture en bac gagne en popularité et peut avoir certains avantages. Vous avez peu ou pas de terrain: fleurissez vos balcons. Mettez en terre des plantes grimpantes pour verdir les murs extérieurs de votre habitation, de votre cabanon, de vos clôtures, patios, treillis, etc.
  3. Mettez en place du gazon ou des plantes couvre-sol, selon la situation, plutôt que des pavés de béton ou de l’asphalte.
  4. Vous pouvez aussi contribuer à l’accroissement de la biodiversité animale en acceptant ou en tolérant la présence d’insectes et en offrant des mangeoires et des nichoirs aux oiseaux.
  5. Enfin, vous pouvez installer des nichoirs pour chauve‑souris et des bassins d’eau pour accueillir desamphibiens et des poissons.

Par: Daniel Gingras

Publicité Kubota 2024 ilotEngrais liquides pour plante de Les Sols IsabelleIlot Lee Valley 2023Ilot Echo 2023

Articles similaires

Une syrphe qui aime les fleurs

Tendances jardinage

5 pollinisateurs méconnus à attirer au jardin

Ces dernières années, les abeilles sont devenues les vedettes de...
Belle fleurs rose dans un jardin qui est butinée par une abeille

Tendances jardinage

Aménagement : inviter les pollinisateurs dans sa cour

La protection de l’environnement et le respect de la biodiversité...
De bons choix de plantes pour nourrir les pollinisateurs au printemps

Conseils d'entretien de jardinage

Bons choix de plantes pour nourrir les pollinisateurs au printemps

La baisse des populations de pollinisateurs est alarmante. Trop souvent...

Tendances jardinage

Comment attirer les différents pollinisateurs au jardin

Quoi de plus agréable qu’un jardin qui vit au rythme...
Fleur pour attirer les colibris avec colibri butinant une fleur mauve

Tendances jardinage

24 fleurs pour attirer les colibris dans votre jardin

Comme ils sont mignons! Appelés aussi oiseaux-mouches, ces volatiles hélicoptères...
plantes comestibles et hémérocalles fauves

Conseils d'entretien de jardinage

12 plantes comestibles à découvrir dans votre jardin

On s’entoure de plus en plus de plantes comestibles et...