Comment faire du compost à la maison avec ou sans composteur?

Lorsqu’il s’agit de faire du compost maison, différentes méthodes s’offrent à vous.

L’une des plus simple étant, bien sûr, le compostage en tas car elle ne requiert aucun équipement. Nous vous proposons ici un petit guide pour tout savoir sur cette méthode, et la fabrication du compost en général.

Comment faire du compost sans composteur?

Saviez-vous que vous pouvez faire du compost sans composteur? La méthode la plus simple pour faire du compost chez vous étant le compostage en tas.

Comment démarrer un compost en tas?

Le compost en tas est une technique simple qui consiste à empiler par couches de 5 à 10 cm différents résidus de matières organiques déchiquetés. Voir schéma à la section Méthode.

Deux éléments de base sont nécessaires pour monter un compost en tas :

  • De la matière « brune » déchiquetée qui apporte le carbone (C): des feuilles mortes, de la paille, du bran de scie, du bois raméal fragmenté, du marc de café…
  • De la matière « verte » qui apporte l’azote (N): rognures de gazon et de tonte d’arbustes, résidus de jardinières, déchets de cuisine…

L’ajout d’un peu de terre à jardin ou de compost mûr entre les différentes couches aide à accélérer la décomposition de votre compost car cela réensemence les bactéries.

fabrication compost maison

À lire également: comment améliorer la terre de votre potager? 

Les éléments clés d’un compost en tas de bonne qualité

Trois éléments sont essentiels pour un compost en tas de bonne qualité: la nourriture, l’oxygène et l’eau

Les bonnes proportions de « vert » et de « brun »

Les matériaux en décomposition serviront de nourriture aux bactéries, alors pour connaître les proportions et maintenir l’équilibre entre le carbone et l’azote, le calcul est simple, rappelez‑vous qu’il vous faut 2 fois plus de matières brunes que de matières vertes.

Le retournement et l’aération

Le succès repose sur l’aération: plus vous retournerez fréquemment votre compost, plus cela accélèrera la décomposition de votre compost, et plus efficace sera l’augmentation de température qui éliminera les pathogènes et les graines de mauvaises herbes.

Le taux d’humidité

Pour vivre, les bactéries ont besoin d’oxygène mais également d’une certaine quantité d’eau. Il faut donc s’assurer que votre tas de compost n’est ni trop sec (sinon, ce seront les champignons qui agiront, ce qui rend le processus beaucoup plus lent), ni trop humide, car les bactéries risquent de se noyer.

Tester l’humidité de votre compost

Un bon truc pour tester le taux d’humidité de votre compost est de presser une motte de compost entre ses mains, si l’eau coule entre les doigts, il est trop humide, si aucune eau n’en sort, il est trop sec et si une goutte perle entre chaque doigt, vous avez atteint le bon taux d’humidité.

Méthode pour fabriquer un compost en tas chez soi

schéma d'un compost en tas

Fabrication d’un tas de compost maison

Idéalement le tas de compost doit être installé à l’ombre et reposer directement sur la terre (No 6). Pour faire un compost en tas, commencez par:

  1. Déposer sur ce sol un lit de 20 cm de matériaux grossiers tels des rameaux grossièrement déchiquetés, de la paille, des brindilles… pour assurer une certaine prise d’air au départ. (No 1)
  2. Recouvrez ensuite ce lit de départ d’un peu de terre ou de vieux compost ou encore de farine d’algues; ils agiront comme activateurs à compost. (No 2)
  3. Puis montez les étages en alternant environ 2 à 3 cm de matières vertes (No 3) et de 4 à 10 cm de matières brunes. (No 4)
  4. Chaque 20 à 25 cm environ, recouvrez à nouveau ces couches de matériaux avec un activateur à compost, tel que de la terre, du compost ou de la farine d’algues. (No 2)
  5. Terminez en recouvrant le tout de paille, de jute ou de carton (No 5) afin de protéger le tas des intempéries.

Autre méthode: faire du compost maison à l’aide de composteurs

Vous pouvez également avoir recours à des composteurs pour fabriquer votre compost maison. Quatre types de composteurs s’offrent à vous:

L’andain

Le plus simple est celui que nous montons en « andain » (ou en bande), mais il s’adresse principalement à ceux qui possèdent beaucoup de matières à composter et assez d’espace sur leur terrain.

Le composteur d’un mètre cube (pour une famille de 3 à 4 personnes)

Entouré d’un grillage à mailles fines, de clôture à neige, de planches de bois ou de blocs de béton, ce composteur est performant et très facile à réaliser soi-même. Munissez-le d’une porte à la base pour récolter le compost au fur et à mesure de sa maturation.

Le composteur à 2 compartiments

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez vous munir d’un composteur à 2 compartiments qui permet d’entasser les matériaux d’un côté en attendant que le premier compartiment parvienne à maturité. Cela facilite également le retournement pour oxygéner le tas.

Le composteur préfabriqué

Vous pouvez également vous procurer sur le marché plusieurs types de composteurs qui correspondent à vos besoins, tel le composteur rotatif qui permet de mélanger et d’aérer le compost en cours de fabrication.

Cinq bonnes raisons de fabriquer son compost maison

Vous avez encore besoin d’être convaincu? Voici 5 bonnes raisons pour lesquelles vous devriez envisager de faire votre compost maison.

  1. Conserver et valoriser ses propres déchets est très gratifiant, vous retournez à la terre ce que la terre vous a donné et vous participez ainsi à l’économie circulaire!
  2. Nos sols se vident, ils sont malmenés. L’apport régulier de compost conserve le sol vivant et permet même de le régénérer. En effet, le compost réensemence la vie dans le sol.
  3. Une seule poignée de compost contient plus de microorganismes que d’humains sur terre ! Imaginez tous ces alliés qui travailleront pour vous, pendant que vous œuvrerez à d’autres tâches. Un compost n’est pas un engrais, mais tous ces microorganismes travaillent sans relâche à transformer l’humus en engrais et à le transférer aux racines des plantes. Vous aurez ainsi beaucoup moins d’engrais à apporter en cours de saison… Encore une fois, vous économiserez.
  4. En réalisant votre propre compost et en variant vos déchets (bananes, tonte, œufs, paille, cendre, etc.) vous obtiendrez un compost de qualité, meilleur que les composts qui ne contiennent qu’une seule source de nourriture.
  5. Et enfin, sachez que même si vous n’avez pas ou très peu de connaissances sur le sujet, la matière organique finit toujours par se composter d’elle-même. Ainsi, vous ne risquez rien à faire ce petit effort pour la planète. Bien entendu, plus vous saurez contrôler la décomposition (aération, humidité, etc.) et plus vous accélérerez le processus (entre 6 à 18 mois selon l’effort que vous y mettez).

Peut-on faire du compost en hiver?

Même durant la saison hivernale, il est possible de fabriquer son propre compost. Il suffit de conserver un contenant accessible près de la porte et d’y déposer temporairement vos déchets de cuisine. De plus, à l’automne, conservez vos feuilles mortes dans un lieu sec, car elles sont une grande richesse pour votre compost et pourront servir dès le printemps pour relancer votre saison active!

Lisez également: quoi faire des feuilles mortes de votre jardin cet automne?

N’hésitez plus, vous avez tout ce qu’il faut pour réussir votre premier tas de compost!

Engrais liquides pour plante de Les Sols IsabelleIlot Lee Valley 2023Ilot Echo 2023

Rédigé par :

Hélène Dubé est une collaboratrice de Du jardin dans ma vie

Hélène Dubé

Aménagements écoresponsables

En savoir plus

Articles similaires

déchets organiques servant à faire du compost maison

Conseils d'entretien de jardinage

Comment faire du compost à la maison avec ou sans composteur?

Lorsqu’il s’agit de faire du compost maison, différentes méthodes s’offrent...
Fertilisant maison

Conseils d'entretien de jardinage

Fertilisant maison : trois façons d’enrichir naturellement votre terre

Ça vous dit de créer votre propre fertilisant maison pour...
Faire son compost

Conseils d'entretien de jardinage

Compost : simple comme tout

En horticulture, le compost est véritablement l’or noir des jardiniers....
sac d'engrais sur le sol dans quand et comment mettre de l'engrais

Conseils d'entretien de jardinage

Nos meilleurs conseils pour savoir quand et comment mettre de l’engrais

Avant de sortir le pot d’engrais, assurez-vous que tous les...
Choisir le bon terreau

Conseils d'entretien de jardinage

Comment choisir son terreau

La terre… ce merveilleux achat que vous banalisez peut-être, négligez...
Comment bien choisir votre paillis

Conseils d'entretien de jardinage

Comment bien choisir votre paillis ?

Le paillis est la touche finale de tout aménagement. Non...