L’aménagement comestible : une tendance qui a bon goût

Publié le 10 août 2016
par Véronique Pepin

Lorsque vient le temps d’aménager leur résidence, de plus en plus de propriétaires souhaitent que leur aménagement paysager soit à la fois beau et utile. De plus en plus, on aime cuisiner avec des produits frais et savoir ce qu’il y a dans notre assiette. Et le meilleur moyen de le savoir, c’est de faire pousser soi-même ses aliments.

Quelques-unes par-ci, par-là

Avec une bonne planification, il est possible de créer un jardin entièrement constitué de plantes comestibles et utiles. La plupart des gens optent cependant pour l’intégration de plantes alimentaires à même leur aménagement. Cela peut être aussi simple que d’installer quelques pots de fines herbes et de légumes sur le patio ou l’ajout de plantes comestibles à même les contenants d’annuelles décoratives. Les laitues, le persil, la bette à carde et les capucines se glissent merveilleusement bien entre les plantes fleuries.

Un complément au jardin existant

Entre les vivaces des plates-bandes, on peut glisser des plants de haricots, d’aubergines ou d’artichauts. N’oublions pas les légumes vivaces, comme les asperges ou la rhubarbe, qui peuvent créer un effet fort intéressant dans une plate-bande. D’ailleurs, le jardin potager revient aussi en force et plusieurs lui accordent quelques mètres carrés supplémentaires année après année.

Même dans un jardin déjà bien mature, il est facile de glisser quelques plantes savoureuses. Par exemple, un tapis de fraisiers peut agir comme couvre-sol sous les arbustes, encore mieux si les arbustes en question produisent des groseilles, des cassis ou des camerises.

100% gourmand, oui, c’est possible

Il existe des centaines de variétés d’annuelles, de vivaces, d’arbustes et d’arbres qui produisent de quoi se mettre sous la dent. Comme la majorité des plantes comestibles exigent le plein soleil, il est donc réaliste de créer un aménagement paysager entièrement constitué de plantes comestibles et utiles. La conception d’un jardin comestible répond aux mêmes règles de base qu’un aménagement paysager standard. On doit analyser les conditions du site, développer un design qui fasse preuve d’originalité et planter selon les règles de l’art. Dans ce type de paysage, le pommier nain colonnaire remplace le cèdre pyramidal, et les spirées sont remplacées par des bleuetiers ou des gadeliers.

Le secret est de créer un mélange équilibré entre la beauté et l’utilité. Aussi, un spécialiste en aménagement paysager est tout indiqué pour vous recommander les meilleures espèces et variétés de plantes comestibles pour votre jardin. Passionné des végétaux, il vous fera sans doute découvrir des plantes méconnues. En plus d’optimiser efficacement l’espace gourmand du jardin, ce sont les assiettes qui vont en bénéficier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *