Meilleurs conseils pour bien tondre la pelouse

La tonte est l’opération d’entretien d’une pelouse qui sera effectuée le plus souvent lors d’une saison : il est donc essentiel qu’elle soit effectuée adéquatement afin d’obtenir une pelouse saine, vigoureuse et possédant des racines profondes. Voici un tour d’horizon des meilleures pratiques pour bien tondre la pelouse afin qu’elle reste belle et en santé !

Hauteur de tonte idéale

La hauteur de coupe est un élément très important à prendre en compte lorsque vient le temps de bien tondre la pelouse, car elle influence le processus de la photosynthèse, processus nécessaire au maintien de la vigueur de la pelouse. Idéalement, la première tonte du printemps devrait s’effectuer à une hauteur de 5 cm pour faciliter le nettoyage (débris, défeutrage, etc.) de la pelouse à l’aide d’un râteau et permettre au sol de se réchauffer plus rapidement, favorisant ainsi le verdissement et la croissance de la pelouse.

Ensuite, pour le reste du printemps et en été, la tonte devrait se faire à une hauteur de 8 cm. C’est plus long que ce à quoi on a possiblement été traditionnellement habitués, mais cette pratique s’avère essentielle. Cette hauteur de tonte permet de diminuer les risques d’invasion de plantes néfastes pour la santé comme l’herbe à poux, d’augmenter la résistance de la pelouse à la sécheresse, de diminuer les dommages causés par le piétinement et de favoriser un développement en profondeur du système racinaire. Ce n’est que lors de la dernière tonte de la saison, en automne, qu’on réajustera la hauteur des lames de sa tondeuse pour offrir à sa pelouse une coupe de 5 cm.

Notez qu’il est important de ne pas tondre lorsque :

  • le feuillage de la pelouse est humide ou mouillé;
  • le sol est très humide;
  • en période de canicule et de sécheresse.

Équipement pour bien tondre la pelouse

La sélection d’un modèle de tondeuse doit tenir compte des besoins et de l’utilisation du site, de la superficie et de la topographie du terrain. Il est également souhaitable de choisir des modèles moins polluants afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’utilisation d’appareils à lame déchiqueteuse est recommandée pour effectuer la pratique de l’herbicyclage. Les tondeuses rotatives électriques et les tondeuses mécaniques sont également un bon choix, puisqu’elles sont beaucoup moins polluantes.

L’importance en matière de bonnes pratiques réside surtout dans l’affûtage des lames de la tondeuse. Des lames bien entretenues effectuent une coupe nette des végétaux qui composent la pelouse. Cela évitera de les abîmer inutilement et de leur causer des dommages qui pourraient nuire à leurs bienfaits environnementaux ; des brins d’herbe écorchés sont plus vulnérables aux maladies, augmentent les pertes en eau et donnent à la pelouse une apparence brunâtre pendant plusieurs jours suivant la tonte.

Résidus de tonte de gazon sur un terrain

Résidus de tonte : dites oui à l’herbicyclage

Laisser les résidus de tonte sur la pelouse est un excellent choix à faire. En effet, les résidus de tonte fournissent un apport nutritionnel important au sol tout en réduisant les quantités de résidus verts à collecter par les municipalités. C’est ce qu’on appelle « l’herbicyclage » ! Plusieurs types de tondeuses, telles les tondeuses déchiqueteuses, permettent le déchiquetage des brins de gazon lors de la tonte accélérant ainsi leur décomposition. En plus de diminuer le temps passé à faire l’entretien de sa pelouse, car il n’est pas nécessaire de ramasser les résidus, l’herbicyclage présente plusieurs autres avantages. En voici quelques-uns qui vous inciteront à embrasser cette pratique :

  • permet de combler environ 30 % des besoins en éléments nutritifs de la pelouse, et donc, de limiter les besoins en compost et engrais ;
  • diminue les besoins en terreautage ;
  • améliore l’apparence générale de la pelouse en la rendant plus saine ;
  • contribue à la diminution du développement des mauvaises herbes ;
  • permet une réduction du volume de déchets dans les sites d’enfouissement ;
  • améliore le taux de pénétration de l’eau ;
  • contribue à la conservation de l’humidité du sol ;
  • diminue les besoins en eau de la pelouse.

Notez qu’il faut toutefois éviter de laisser les résidus de tonte au sol lorsque les brins d’herbe sont très humides, lorsque la pelouse est trop longue ou lorsqu’une partie de votre pelouse est diversifiée avec d’autres plantes et que vous souhaitez conserver une aire dédiée aux jeux composée uniquement de graminées à gazon.

Et pour d’autres conseils utiles sur l’entretien de la pelouse au Québec, consultez cette section entièrement dédiée sur le sujet.

Ilot Botanix mi-avril 2024Engrais liquides pour plante de Les Sols IsabelleIlot Lee Valley 2023Ilot Echo 2023

Rédigé par :

Élisabeth St-Gelais est une collaboratrice de Du jardin dans ma vie

Élisabeth St-Gelais

Rédaction

En savoir plus

Articles similaires

Entretien de la pelouse au printemps

Conseils d'entretien de jardinage

Comment prendre soin de sa pelouse, mois par mois

Voici un petit calendrier pratique pour vous indiquer quels travaux...
Réparation d'une pelouse endommagee

Pelouses

Comment réparer votre pelouse endommagée

Quand vient le printemps, il est essentiel de bien inspecter...
Entretien printanier de la pelouse

Pelouses

Entretien printanier de la pelouse en 4 étapes simples

Se promener les pieds nus dans une pelouse fait partie...
lutter contre les vers blancs dans la pelouse

Conseils d'entretien de jardinage

Comment lutter contre les vers blancs dans la pelouse

Les vers blancs sont la hantise de bien des jardiniers....
Comment entretenir votre pelouse à l’automne ?

Conseils d'entretien de jardinage

Comment entretenir votre pelouse à l’automne ?

Oui, c’est l’automne, mais la pelouse continue de pousser et...
Tondeuse à gazon retournée sur le côté pour aiguiser la lame

Conseils d'entretien de jardinage

Comment aiguiser les lames de tondeuses à gazon

Saviez-vous que des lames de tondeuses bien aiguisées peuvent faire...