Miam ! Les aménagements comestibles

Vos plates-bandes vous semblent trop sages et manquent de folie ? Adoptez le courant du foodscaping en mettant les plantes comestibles en vedette dans vos aménagements paysagers. En plus d’apprécier leur beauté, vous pourrez les inclure dans vos salades d’été, vos cocktails et vos desserts !

Le foodscaping, c’est quoi ?

Le principe n’est pas bien compliqué : c’est l’art de concevoir des jardins dans lesquels sont cultivées des plantes qui peuvent être consommées. Cela permet de créer un milieu de vie fonctionnel et écologique dans lequel peuvent être produits des aliments sains, frais, savoureux et peu coûteux !

Toute plante comestible a sa place dans un tel aménagement : arbres à noix, arbres et arbustes fruitiers, légumes annuels, vivaces ou tropicaux, fines herbes, fleurs comestibles et plantes médicinales.

Basé sur les principes de la permaculture, soit de l’agriculture durable respectueuse des êtres humains et des écosystèmes, l’aménagement paysager comestible mise sur l’utilisation d’arbustes, de plantes herbacées et de couvre-sols robustes qui produiront des légumes et des fruits en abondance, année après année, avec peu de soins.

Pas le goût d’y passer tous vos weekends ?

Si vous souhaitez réduire au maximum l’entretien de vos aménagements comestibles, faites en sorte que les feuillages de vos végétaux se touchent. Les mauvaises herbes risquent alors de moins envahir vos plates-bandes.

Vous pouvez aussi choisir d’utiliser des paillis organiques ou des plantes couvresols qui tapissent densément le sol tout en produisant des denrées comestibles, comme les fraisiers et les airelles. Finalement, plutôt que de planter les végétaux en massifs ou en rangées, optez pour une méthode de plantation plus naturelle misant sur une grande diversité végétale.

Tout aussi bon que beau les aménagements comestibles

Dans l’esprit populaire, il y a longtemps que la majorité des plantes potagères sont considérées comme étant peu esthétiques, ce qui fait qu’on les cultive souvent dans un coin du terrain éloigné de la maison. Par contre, puisqu’il est constitué de végétaux tout aussi beaux que bons, un aménagement paysager comestible peut être installé à peu près n’importe où : en façade d’une résidence, dans une ruelle, sur une terrasse ou même sur un toit.

De nombreuses plantes comestibles, comme les bettes à carde, les fraisiers, le kale, les haricots d’Espagne et les poivrons, sont tout aussi décoratives que la plupart des fleurs annuelles et vivaces. De plus, afin de rendre votre aménagement le plus esthétique et coloré possible, vous pouvez marier des végétaux dont la floraison est abondante et comestible, tels que les œillets et les pensées, aux plantes potagères moins jolies.

Si vous possédez un jardin ornemental mature, commencez par y intégrer des plantes comestibles qui ont des qualités esthétiques indéniables. Petit à petit, il vous sera alors possible d’en venir à transformer certains de vos aménagements plus traditionnels en paysages comestibles.

Une question de style au jardin !

Quels matériaux faut-il privilégier pour la création d’un aménagement paysager comestible ? Mis à part le fait qu’il est préférable de choisir des matériaux s’harmonisant avec ceux de la maison, il n’y a pas de règle établie. Certains préféreront des matériaux modernes comme la pierre taillée, l’acier inoxydable et le bois torréfié tandis que d’autres voudront des matières rappelant la ferme d’antan, tels que l’acier rouillé, le bois grisonnant et les ballots de paille. À ce titre, la récupération de matériaux usagés pour la création d’aménagements paysagers gourmands est particulièrement en vogue.

Un jardin comestible en contenants

Pots, bacs, tables et murs végétalisés : ces solutions, qui ne s’adressent pas qu’aux gens qui manquent d’espace, peuvent très bien mettre en valeur les plantes potagères. Plusieurs cultivars de végétaux comestibles de petite taille ont d’ailleurs été développés ces dernières années pour être mis en contenants. Divers arbustes comme les framboisiers, les camérisiers et les argousiers, ainsi que certaines plantes herbacées telles que la ciboulette, la marjolaine et plusieurs espèces d’orpins rampants survivent aisément à nos hivers rigoureux, particulièrement si vous les cultivez dans des pots en textile (du type Smart Pot) favorisant un excellent drainage et une certaine isolation.

Un jardin comestible bien structuré

Si vous souhaitez créer chez vous un aménagement paysager comestible, ne manquez surtout pas d’y planter des arbres fruitiers. En plus de permettre de maximiser l’utilisation de l’espace, ces végétaux forment la charpente d’un jardin puisqu’ils sont en quelque sorte des pivots autour desquels sont ensuite disposées les plantes comestibles plus basses. Vous pouvez opter pour un pommier ou un cerisier, mais sachez que ces essences sont souvent réservées aux jardiniers avertis. Si vous avez un peu moins d’expérience en jardinage, optez plutôt pour des arbres fruitiers de petites dimensions – générant peu d’ombre –, bien rustiques et nécessitant peu d’entretien, comme l’amélanchier à feuilles d’aulne, l’argousier ou le poirier asiatique. Si vous vivez en milieu urbain et que votre terrain est particulièrement exigu, plantez le kiwi arctique, une espèce fruitière grimpante au magnifique feuillage panaché produisant une abondance de petits fruits comestibles sucrés et très riches en vitamine C.

D’autre part, plusieurs espèces d’arbustes fruitiers peuvent être facilement intégrées aux aménagements paysagers comestibles. Les bleuetiers en corymbe et les framboisiers sont assurément les plus populaires. De plus, de nombreux cultivars récemment introduits en Amérique du Nord, notamment le framboisier Raspberry Shortcake™, sont de petite dimension et conviennent parfaitement aux jardins urbains ou à la culture en contenants. Certains arbustes fruitiers indigènes tels que l’aronie, le camérisier et le sureau du Canada ont actuellement la cote auprès des jardiniers amateurs.

Quelques vivaces à considérer

Pour faciliter l’entretien d’un aménagement paysager comestible, il est souhaitable de planter des fines herbes et des légumes vivaces. Associez-les selon les mêmes principes qui régissent la création des plates-bandes ornementales, soit en fonction de leur hauteur, forme, texture et couleur. Parmi les plus faciles de culture, mentionnons l’oignon égyptien, une plante vivace qui remplace avantageusement l’oignon commun, le chervis qui possède une racine blanche sucrée très allongée semblable à celle du panais et le chou marin dont les feuilles charnues possèdent un goût de chou concentré. Le topinambour, dont la racine au goût d’artichaut est très riche en fructanes (considérés comme des prébiotiques qui participent à l’équilibre de la flore intestinale), remplace à merveille la pomme de terre. Toutefois, cette plante étant particulièrement agressive, vous aurez intérêt à la planter dans un large pot enfoui dans le sol ou à la ceinturer d’une épaisse bordure de métal afin d’éviter qu’elle n’envahisse tout l’espace disponible.

Un jardin à smoothies sur votre terrasse

Vous êtes amateur de smoothies ? Vous souhaitez cultiver vous-même certaines des plantes que vous utilisez pour la confection de vos délicieux frappés ? C’est simple ! Vous n’avez qu’à les planter dans des contenants sur votre balcon ou votre terrasse, près de votre cuisine. Le kale ‘Darkibor’, le fraisier Natural Albino®, l’épinard de Malabar et le bleuetier Jelly Bean™ figurent parmi les plantes les plus faciles à cultiver en pots et qui feront merveille dans vos smoothies ! Pour un succès assuré, découvrez nos 3 recettes de smoothies alléchantes.

Par : Albert Mondor

Publicité Kubota 2024 ilotPromotion de l'émission C'est plus qu'un jardin 2024Ilot Lee Valley 2023Ilot Garant mai 2024

Articles similaires

Conseils d'entretien de jardinage

10 légumes faciles à cultiver

C’est décidé, cet été il y aura un potager à...
Légumes à planter l'automne

Jardins et potagers

10 légumes vivaces à planter l’automne au potager

Vous souhaitez obtenir un potager qui produit année après année...
bien préparer votre potager pour l'automne homme poussant une brouette pleine de courges dans le potager

Conseils d'entretien de jardinage

15 conseils pour bien préparer votre potager pour l’automne

Il fait noir de plus en plus tôt en soirée,...
plantes comestibles et hémérocalles fauves

Conseils d'entretien de jardinage

12 plantes comestibles à découvrir dans votre jardin

On s’entoure de plus en plus de plantes comestibles et...
Plans de potager

Tendances potager

5 plans de potager à télécharger

Vous aimeriez créer votre propre potager thématique ? On vous...
Tomate pour potager

Jardins et potagers

5 légumes inusités pour votre potager

Ajoutez de la couleur et une touche d’originalité aux plats...