Comment récolter les semences? Notre guide complet

La récolte des semences semble en intimider plus d’un. Pourtant, l’art de la récolte de semences est à la portée de tout jardinier et jardinière.

Mieux encore, elle vient enrichir considérablement l’expérience de tout adepte du jardinage. Le moment est-il venu de récolter les semences dans votre jardin? Consultez notre guide pour savoir comment faire vos propres semences!

 Récolter les semences en 5 étapes

La récolte des semences se fait en 5 grandes étapes.

 1. L’identification des plantes à reproduire

La récolte des semences débute dès la planification de vos jardins. Commencez d’ores et déjà à réfléchir à vos objectifs de conservation des semences. Ils vont influencer l’aménagement de vos jardins ! Puis, dès les premières semaines de jardinage et tout au long de la saison, identifiez les plantes que vous aimeriez reproduire pour l’année suivante à l’aide d’un repère visuel clair.

2. La récolte des semences

En amont de la récolte, faites les recherches appropriées pour connaître les trucs et astuces liés à l’espèce choisie (voir point 3), et surtout attendez le moment propice. Pour récolter les semences de manière optimale, l’utilisation de sacs en papier brun est conseillée pour recueillir les semences sèches alors que l’utilisation de seaux et bacs étanches est suggérée pour la récolte des fruits mûrs.

À noter que les semences de certaines plantes, particulièrement les fleurs, ne mûrissent pas toutes en même temps. Certaines récoltes demanderont donc une visite hebdomadaire ou même quotidienne. C’est le cas avec la pensée et la bourrache.

différents types de semences au moment de récolter les semences: sèches, humides sans pulpe et humides avec pulpe

Différents types de semences

3. L’extraction et le nettoyage des semences

Nous pouvons regrouper les méthodes de nettoyage des semences en trois grands groupes : celles pour les semences sèches, celles pour les semences humides sans pulpe, et celles pour les semences humides avec pulpe.

Méthode pour nettoyer les semences sèches

Les semences sèches (par exemple : pois, haricot et radis) peuvent être extraites de manière relativement facile à la main ou en battant les plants au-dessus d’un contenant ou bâche. Éliminez simplement les plus gros débris qui pourraient gêner l’entreposage ou le semis l’année d’après.

Méthode pour nettoyer les semences humides sans pulpe

Les semences humides sans pulpe (par exemple : piment, aubergine et courge) sont les plus faciles à extraire et nettoyer. Il vous suffit de récupérer les semences avec une cuillère ou les doigts, de les rincer pour éviter qu’elles ne collent ensemble, et de les étendre pour les faire sécher.

Méthode pour nettoyer les semences humides avec pulpe

Les semences humides avec pulpe (par exemple : les graines de tomate et de concombre) sont des semences avec un enrobage glissant et gélatineux. Cette pulpe a une fonction bien spécifique et importante : elle empêche la semence de germer à l’intérieur du légume gorgé d’eau. Ceci dit, une fois les semences récoltées, si nous ne nous débarrassons pas de la pulpe, nous allons avoir nous aussi de la difficulté à les faire germer. Nous devons donc extraire les semences puis les laisser reposer dans un bocal transparent rempli d’eau quelques jours pour désintégrer la pulpe qui flottera à la surface de l’eau alors que les graines couleront tout au fond.

4. Le séchage des semences

Le séchage est une étape cruciale de la conservation des semences. Afin de sécher vos semences, commencez par étendre les semences humides en une seule couche sur un plateau, une plaque à biscuits ou tout autre surface plate. Installez des ventilateurs pour favoriser la circulation d’air et un séchage rapide. Plus les semences sèchent rapidement, plus nous réduisons le risque qu’elles germent entre‑temps ou qu’un champignon ou bactérie ne se développe.

5. Le test de germination

Une fois séchées, faites un test de germination sur quelques-unes des semences récoltées pour vérifier leur viabilité. Vous pouvez faire ce test de germination dans un essuie‑tout humide ou dans du terreau. Il est important de faire vos recherches sur les conditions de germination avant d’entreprendre le test !

À quel moment récolter les semences ?

La récolte des semences varie d’une plante à l’autre.

Récolter les semences au stade de consommation

Dans certains cas, la récolte des semences se fait au même stade que la consommation. Par exemple:

  • Tomate
  • Piment
  • Poivron
  • Melon d’eau
  • Cerise de terre

Récolter les semences lorsque les sommités fructifères sont sèches

Pour certains végétaux, il faut attendre que leurs gousses ou sommités fructifères (la partie terminale qui porte le fruit) soient bien sèches sur le plant. C’est le cas notamment des:

  • Pois
  • Haricot
  • Soja
  • Tournesol
  • Tithonia
  • Camomille
  • Radis (siliques)

Récolter les semences lorsque le fruit est mûr

Dans d’autres cas, il faut attendre que le fruit soit « trop mûr » avant de pouvoir récolter les semences.

  • le concombre: on attend qu’il soit bien jaune.
  • la courgette: elle va tripler de grosseur.

récolter les semences, photos de semences dans une enveloppe en papier, un bocal en verre sur une table blanche

Comment entreposer et conserver les semences?

Dans de bonnes conditions d’entreposage, certaines semences peuvent se conserver pendant plusieurs années, voire des décennies ! L’entreposage des semences se résume en trois facteurs clés : fraicheur, taux d’humidité et noirceur. Idéalement, nous voulons entreposer nos semences dans une pièce fraîche, à un taux d’humidité très bas, et à l’abri de la lumière. S’il vous est impossible de réunir ces trois facteurs, il est mieux de préconiser un endroit sec, puis frais et enfin sans lumière. Le réfrigérateur peut tout de même être un bon endroit pour entreposer ses semences à condition de les mettre dans un contenant hermétique.

Enfin, n’oubliez pas d’identifier les contenants de semences. Un jardinier qui ne se souvient plus, un an après la récolte, à quelles variétés appartiennent ses semences, se trouvera bien malheureux. Une erreur classique que nous pouvons facilement éviter !

Pourquoi récolter ses propres semences?

Récoltez les semences de quelques tomates dans votre jardin et vous pourrez en semer pendant des années. En fait, un seul légume produit plus de semences que ce dont un seul jardinier a besoin. Conserver ses semences favorise donc l’échange avec les voisins et amis, accroissant ainsi l’accessibilité à des variétés différentes.

Ilot Botanix mi-avril 2024Engrais liquides pour plante de Les Sols IsabelleIlot Lee Valley 2023Ilot Echo 2023

Rédigé par :

Gabrielle Rochon-Sabourin est une collaboratrice de Du jardin dans ma vie

Gabrielle Rochon-Sabourin

Production et conservation des semences à pollinisation libre adaptées au climat québécois

En savoir plus

Articles similaires

images de semences du quebec et de petite tomates sur un plant

Tendances jardinage

Semences du Québec: les meilleures variétés pour votre potager

Depuis quelques années, les variétés de semences ancestrales ou adaptées...
Recolter ses semences

Tendances jardinage

Pourquoi récolter ses semences au jardin

Bien que cela puisse paraitre complexe, il y a de bonnes...
exemple de semences originales l'hibiscus roselle

Tendances jardinage

5 semences originales à essayer au potager

Que ce soit par envie de découvertes, par intérêt pour...
4 enveloppes en papier contenant des semences pour récolter les semences

Conseils d'entretien de jardinage

Comment récolter les semences? Notre guide complet

La récolte des semences semble en intimider plus d’un. Pourtant,...
Pénurie de semences

Conseils d'entretien du potager

Pénurie de semences, quoi faire?

Tous les médias en parlent : oui, il y a une...
quoi semer quand et jeune fille entrain d'arroser légumes au sol

Jardins et potagers

Quoi semer mois par mois dans votre jardin potager

Saviez-vous que plusieurs légumes peuvent être semés directement en pleine...